Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Cégep régional de Lanaudière à Joliette et Académie Antoine-Manseau

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Cégep régional de Lanaudière à Joliette et Académie Antoine-Manseau
Numéro civique : 20
Rue : Saint-Charles-Borromée Nord
Date de construction : 1908-1909, 1950-1951 et 1958-1960
Fonction d’origine : Établissement institutionnel
Fonction actuelle : Établissement institutionnel
Revêtement extérieur : Pierre
Concepteur : Alphonse Durand
Fonction du concepteur : Architecte
Style architectural : Éclectique en raison d'une construction en plusieurs étapes

Architecture
Le Cégep régional de Lanaudière à Joliette, à l’origine le Collège de Joliette, a été édifié en plusieurs étapes depuis 1846. Le bâtiment principal sur la rue Saint-Charles-Borromée affiche ses influences Second Empire avec son toit mansardé, ses fenêtres en arc et ses nombreuses lucarnes de comble. Le toit de type mansardé et les lucarnes font un rappel de style assez convaincant avec le reste du bâtiment mais les piliers monumentaux qui traversent les balcons sur le côté témoignent toutefois d’un souci d’originalité. L’aile Beaudry, pour sa part, a été construite en 1957 dans un style architectural très moderne qui contraste avec le reste du complexe collégial.

Historique
En 1846, Barthélemy Joliette fait construire le Collège de Joliette (qui deviendra le Cégep plus tard) au 20, rue Saint-Charles-Borromée. Pour y dispenser les cours et en assurer la gestion, le fondateur de la ville fait appel aux Clercs de Saint-Viateur de Vourles en France. Pendant une trentaine d’années, on y donne seulement un cours industriel centré sur l’anglais, l’architecture, l’agriculture, la botanique, l’histoire, la géographie et le français. On pouvait aussi y suivre des cours de musique et de chant. À compter de 1873, cependant, on y offre le cours classique en plus du cours industriel. La coexistence de ces deux programmes est pertinente dans une ville comme Joliette où le développement industriel s’avère dominant à l’époque. En 1904, lors de la création du diocèse, le Collège de Joliette devient séminaire diocésain. Une vingtaine d’années plus tard, on y ajoute l’aile Bonin abritant une salle de musique et des laboratoires de sciences à la fine pointe de la technologie d’alors. En avril 1957, un incendie ravage une partie de l’édifice. La construction de l’aile Beaudry, à la suite de ce sinistre, marque un tournant. Le séminaire est alors doté d’équipements plus modernes, d’une piscine et de gymnases. Le programme scolaire change pour satisfaire aux nouvelles normes, les filles sont désormais admises et le pensionnat ferme ses portes. Les années 1960 entraîneront la laïcisation de l’établissement. En 1968, le Cégep de Joliette est créé et les Clercs se retirent de l’enseignement collégial. Ils continueront cependant de dispenser le cours secondaire jusqu’à ce que l’Académie Antoine Manseau prenne la relève en 1986. Vingt ans après sa création, en 1998, le Cégep de Joliette devient le Cégep régional de Lanaudière avec ses trois constituantes de Joliette, de l’Assomption et de Terrebonne.

Références

CÉGEP RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE À JOLIETTE, Histoire du Cégep, (page consultée le 13 août 2013).

DIOCÈSE DE JOLIETTE, Aperçu historique du diocèse de Joliette, (page consultée le 13 août 2013).

HÉBERT, Léo-Paul. «Du Collège-Séminaire à l’Académie et au Cégep», L’Action, numéro spécial, novembre 2003.

MARTINEAU, Jocelyne. Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale de la résidence Schwerer-Durand, Ministère des Affaires culturelles, direction Laval-Lanaudière-Laurentides, mars 1993, 232p.

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD, Association québécoise d’urbanisme. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48p.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail