Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Palais de justice
Numéro civique : 440-450
Rue : Saint-Louis
Date de construction : 1860
Fonction d’origine : Palais de Justice, prison, bureau d’enregistrement
Fonction actuelle : Centre administratif Service Québec
Revêtement extérieur : Pierre
Concepteur (s) : F. P. Rubidge
Fonction du concepteur : Architecte du ministère des Travaux publics du Canada-Uni
Style architectural : Néo-classique

Architecture
L’ancien Palais de justice de Joliette est un joyau de style néo-classique, inspirée de l’architecture antique, de la ville. Les bâtiments de ce style sont assez rares, ce qui le rend encore plus important pour le patrimoine joliettain. Plusieurs éléments architecturaux propres à ce style valent la peine d’être notés dont le revêtement de pierre de grande qualité marié au fronton en saillie et à la symétrie des ouvertures. Les procès se déroulaient dans la salle d’audience, flanquée d’une salle de délibération pour les juges et d’une autre pour les avocats et les petits jurys, au rez-de-chaussée du bâtiment du 440-450 rue Saint-Louis. La prison, divisée en plusieurs cellules, était située à l’arrière du bâtiment. L’ancien Palais de justice, un des 22 érigés au Bas-Canada (le Québec actuel) servait aussi de bureau d’enregistrement et de prison. Aujourd’hui, le nouveau Palais de justice est situé juste à côté au 20, rue Saint-Marc.

Le style néo-classique du palais de justice en fait un bâtiment important du patrimoine bâti de Joliette. Très utilisé dans les édifices institutionnels, il lui donne beaucoup de prestance. La pierre du parement extérieur, l’immense fronton en saillie sur la façade et la symétrie des fenêtres forgent la base du style néo-classique. Le toit à pente faible et les chaînons d’angle aux arrêtes confirment l’influence antique du bâtiment.

Historique
Entreprise en 1860, la construction du Palais de justice situé au 440-450, rue Saint-Louis se termine deux ans plus tard. À l’origine, il sert tout à la fois de palais de justice, de bureau d’enregistrement et de prison. La construction a été réalisée selon les plans de F. P. Rubidge, architecte pour le gouvernement du Canada-Uni qui rassemble alors les territoires de l’Ontario et du Québec actuels. Entre 1859 et 1863, 14 palais de justice sont bâtis selon les mêmes plans que celui de Joliette. En 1980, le bâtiment a été reconnu lieu historique national du Canada

Références

AGENCE PARCS CANADA, Lieu historique national du Canada du Palais-de-Justice-de-Joliette, (page consultée 14 août 2013).

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD, Association québécoise d’urbanisme. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48p.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail