Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison Amélie-Fristel

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Maison Amélie-Fristel
Numéro civique : 434
Rue : Saint-Charles-Borromée Nord
Date de construction : 1924
Fonction d’origine : Pensionnat et école de Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie
Fonction actuelle : Hébergement pour les personnes âgées
Revêtement extérieur : Brique

Architecture
Comme la plupart des bâtiments religieux construits à une époque relativement récente, la Maison Amélie Fristel est empreinte d’une grande sobriété. La tour surmontée d’un toit conique, lui-même surmonté d’une croix et entouré de pignons à pente très raide, laisse croire à une influence néo-gothique. Toutefois, le reste du bâtiment constitué des deux ailes accolées à la tour et de la deuxième entrée de forme circulaire affiche un style plus moderne. Très symétrique, la Maison Amélie Fristel est munie de nombreuses ouvertures qui apportent beaucoup de luminosité aux salles de classe. En somme, le design du bâtiment amalgamait bien sa fonction d’institution scolaire et son appartenance à une communauté religieuse.

Historique
La présence en Amérique des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie date des années 1850. Il faudra toutefois attendre 1903 pour que le Père Cyrille Beaulieu réussisse à faire venir six Sœurs des Saints-Cœurs à Joliette, deux Françaises et quatre Acadiennes. À leur arrivée, elles demeurent chez les Sœurs de la Providence. Leur adaptation ne se fait pas sans heurt, entre autres à cause de la difficulté du travail au collège. Lors de la création du diocèse de Joliette en 1904, les Sœurs des Saints-Cœurs sont invitées à servir à l’évêché. La même année, elles achètent une propriété sur la rue Saint-Louis afin d’y ouvrir un noviciat. Ce bâtiment deviendra leur maison provinciale. L’année suivante, les Sœurs des Saints-Cœurs commenceront à enseigner dans des écoles de rang des villages de la région. L’Institut Amélie Fristel ouvre en 1924. Pensionnat jusqu’en 1948, il prendra ensuite la double fonction d’école et de pensionnat jusqu’en 1969.

La Maison Amélie Fristel, située au 434 rue St-Charles-Borromée Nord, porte le patronyme de la fondatrice de la congrégation des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie. Originaire d’Europe, cette congrégation s’est d’abord vouée aux soins hospitaliers pour y ajouter bientôt l’enseignement. Six Sœurs des Saints-Cœurs arrivent à Joliette en 1903. Après un départ difficile, elles ouvrent un noviciat avec le soutien de Mgr Archambault. Le noviciat et la maison provinciale étaient situés sur la rue Saint-Louis où se trouve encore le bâtiment qui les a accueillies. École et pensionnat à l’origine, la Maison Amélie Fristel est aujourd’hui un centre d’hébergement pour les personnes âgées. La congrégation, qui parraine encore des missions à travers le monde, y dispose également d’un local administratif. La vocation religieuse du bâtiment reste toujours représentée par la tour étroite, placée en façade entre les deux ailes, qui rappelle un clocher d’église et les croix également disposées en façade.

Références

GABOURY, Hélène. «Les religieuses, présentes dans la région», L’Action, numéro spécial, novembre 2003.

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD, Association québécoise d’urbanisme. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48 p.

SŒURS DES SAINTS-CŒURS DE JÉSUS ET DE MARIE, Historique, (page consultée le 26 août 2013).

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail