Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison Renaud-Chevalier

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Maison Renaud-Chevalier
Numéro civique : 406
Rue : De Lanaudière
Date de construction : 1906-1909
Fonction d’origine : Résidentiel
Fonction actuelle : Résidentiel
Revêtement extérieur : Brique
Concepteur(s) : Alphonse Durand
Fonction du concepteur : architecte, entrepreneur, sculpteur
Style architectural: Néo-Queen Anne (1890-1914), Shingle (1890-1920)

Architecture
La Résidence Renaud-Chevalier arbore un mélange d’architectures de type Shingle et néo-Queen Anne. Nous le remarquons facilement par les multiples toits à pentes raides et les nombreuses ouvertures asymétriques, traits caractéristiques de ces deux styles. Comme la plupart des maisons créées par Alphonse Durand, le revêtement extérieur est en brique avec un solage en pierre grise apparent. Les vastes surfaces extérieures sont percées par plusieurs fenêtres disposées aléatoirement de même que quelques vitraux. De nombreux éléments architecturaux tels que les lucarnes de combles, le chaînage d’angle aux arrêtes et la fenêtre en saillie viennent compléter le mélange de style néo-Queen Anne et Shingle savamment exécuté par Alphonse Durand.

Historique
Entre 1901 et 1915, l’architecte Alphonse Durand a créé et réalisé plusieurs maisons pour les membres de l’élite au moment où Joliette commençait à s’industrialiser et donc à s’embourgeoiser. La Résidence Renaud-Chevalier, bâtie entre 1906 et 1909, est une de ses créations. Ses nombreux voyages aux États-Unis et en Europe influençaient beaucoup son style architectural. Celui de cette résidence est un mélange d’influences américaine (Shingle) et britannique (néo-Queen Anne). Sa volumétrie particulière met l’accent sur certains éléments de la façade et crée des jeux de volumes et de pentes avec les toits. La galerie enveloppante, la fenêtre en saillie et la lucarne donnent un coup d’éclat à sa devanture. On remarque aussi les vitraux disposés ici et là. Les styles architecturaux et les matériaux choisis par Alphonse Durand donnent à cette propriété beaucoup de noblesse et d’élégance.

Joseph-Adolphe Renaud, maire de Joliette de 1899 à 1901, fit construire la résidence de 1906 à 1909 et l’occupa jusqu’en 1916 date à laquelle il la vendit à Georges Chevalier, grossiste en épicerie. Après la vente de la résidence, J.-A. Renaud occupa un poste de sous-ministre associé au ministère de la Justice à Ottawa où il décéda en 1932. Georges Chevalier fut également maire de la Ville de 1929 à 1931 et habita la résidence jusqu’à son décès en 1966. Comme il était sans enfant, ce sont ses domestiques, les sœurs Fleury, qui héritèrent de la résidence. Elles ont été les propriétaires jusqu’en 1976. Par la suite, la résidence a appartenu à quatre autres propriétaires excluant les propriétaires actuels qui l’ont achetée en 2003.

Références

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD, Association québécoise d’urbanisme. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48p.

LIEUX PATRIMONIAUX DU CANADA, Le style néo-Queen Ann, en français, page consultée le 13 juillet 2013.

Paul Lefebvre, correspondance datée du 12 février 2015.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail