Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison Jean-Baptiste-Fontaine

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Maison Jean-Baptiste-Fontaine
Numéro civique : 792-794
Rue : Notre-Dame
Date de construction : Vers 1910
Fonction d’origine : Résidence du notaire Jean-Baptiste Fontaine
Fonction actuelle : Résidence
Revêtement extérieur : Brique et bardeau de cèdre
Concepteur : Alphonse Durand
Fonction du concepteur : Architecte, entrepreneur et sculpteur
Style architectural : Shingle

Architecture
Cette résidence, de style Shingle, a été construite vers 1910 pour le notaire Jean-Baptiste Fontaine selon les plans d’Alphonse Durand. Premier vrai style architectural américain, le Shingle a fortement influencé l’architecte dans nombre de ses créations. La résidence est donc plus sobre que celles de styles néo-Queen Anne créées par Alphonse Durand. L’utilisation d’éléments architecturaux typiquement américains, tel le bardeau, la rend unique.

La Maison Jean-Baptiste-Fontaine fait partie d’un ensemble de demeures créées par Alphonse Durand pour des membres de l’élite joliettaine au début du 20e siècle. On retrouve dans ces résidences l’influence du néo-Queen Anne et du Shingle, les deux styles de prédilection de l’architecte renommé. Assez ressemblants, ces deux styles se caractérisent par l’asymétrie, des volumétries imposantes de même que des toitures de différents niveaux et tailles. Toutefois, le Shingle est plus dénué d’ornementation que le néo-Queen Anne. Il se distingue aussi par l’utilisation de bardeau en grande quantité comme parement extérieur et d’éléments décoratifs en bois ouvragés. La résidence du notaire Fontaine est un bon exemple du style Shingle avec son bardeau sur toute la moitié supérieure de la résidence ainsi que ses volumes, ses ouvertures et ses toitures répartis de façon asymétrique. Quelques ajouts, tels que les galeries à fins barreaux de bois ouvragés, la fenêtre plein-cintre à l’avant et les couleurs choisies, lui donnent du charme et une allure bien à elle.

Références

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48 p.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail