Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Ancienne Maison provinciale des Soeurs des Saints-Coeurs de Jésus et de Marie

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Ancienne Maison provinciale des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie
Numéro civique : 380-390
Rue : Saint-Louis
Date de construction : 1905
Fonction d’origine : Maison provinciale des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie
Fonction actuelle : Carré Saint-Louis
Revêtement extérieur : Pierre
Style architectural : Second Empire (1860-1900)

Architecture
La Maison provinciale des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie a été construite en 1905. Son style architectural présente des influences Second Empire qui se décèlent surtout dans le toit à la Mansart muni de nombreuses lucarnes. La façade du bâtiment joue sur les profondeurs en mettant en évidence deux tours accentuées par des pierres placées en chaînage d’angle. L’édifice compte aussi de nombreuses fenêtres encadrées de pierre. Enfin, le revêtement de pierre qui le recouvre entièrement lui donne beaucoup d’élégance.

Historique
L’arrivée en Amérique des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie date des années 1853. En 1903, le Père Cyrille Beaudry réussit à faire venir six sœurs des Saints-Cœurs, deux Françaises et quatre Acadiennes, à Joliette. À leur arrivée, elles s’installent chez les Sœurs de la Providence mais leur adaptation est difficile, entre autres en raison de la nature du travail au collège. Lors de la création du diocèse de Joliette en 1904, les Sœurs des Saints-Cœurs sont invitées à servir à l’Évêché. La même année, elles déménagent dans une nouvelle propriété, située sur la rue Saint-Louis, où elles ouvrent un noviciat. Ce bâtiment deviendra leur maison provinciale. L’année suivante, les Sœurs des Saints-Cœurs commenceront à enseigner dans les écoles de rang de la région. Depuis quelques années, la maison provinciale est devenue le Carré Saint-Louis qui accueille la Fondation du Carré Saint-Louis, l’Annexe à Rolland et des logements sociaux.

La Maison provinciale des Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie, où elles installent également un noviciat, a été édifiée un an après l’arrivée des religieuses. Dès 1905, elles commencent à enseigner dans des écoles de rang. Aujourd’hui encore, les Sœurs des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie ont des missions à travers le monde, notamment au Bénin et en Côte d’Ivoire. Depuis quelques années, leur Maison provinciale, devenue le Carré Saint-Louis, a une nouvelle vocation : elle abrite en effet des logements sociaux, les locaux de la Fondation du Carré Saint-Louis et l’Annexe à Rolland. Des religieuses travaillent encore à la Fondation du Carré Saint-Louis qui a pour mission de lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Deux fois par année, un bulletin d’information fait le portrait des développements de la fondation. L’Annexe à Rolland, pour sa part, est une entreprise d’économie sociale qui vise à aider des jeunes de 16 et 30 ans en difficulté (dépendances, violence, toxicomanie, etc.) à réintégrer le milieu du travail; ils peuvent y travailler dans des domaines touchant l’hôtellerie et la restauration. L’Annexe offre un service de traiteur, de salle à manger ouverte au public et de salle de réception. L’entreprise existe depuis 2003, mais s’est installée au Carré Saint-Louis trois ans plus tard.

Références

DUPUIS, Agathe. Le tour du jardin, (page consultée le 27 août 2013).

MARTEL, Claudette. « Les années se suivent et finissent par se ressembler », Bulletin de la Fondation du Carré Saint-Louis, volume 7, numéro 2 (juin 2013).

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail