Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison William-Copping

Fiche descriptive du bâtiment 
Nom du bâtiment : Maison William-Copping
Numéro civique : 325-329
Rue : Saint-Thomas 
Date de construction : 1910 
Fonction d’origine : Résidence 
Fonction actuelle : Résidence  
Concepteur : Alphonse Durand 
Fonction du concepteur : architecte, entrepreneur, sculpteur 
Style architectural: Shingle

Architecture
Construite en 1910 par Alphonse Durand, la résidence du 325, rue Saint-Thomas était habitée à l’origine par le commerçant de bois William Copping. Le réputé architecte de Joliette a créé de nombreuses résidences et bâtiments publics à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Si les résidences font aujourd’hui partie du patrimoine de la ville, certains bâtiments publics ont malheureusement disparu. Le style architectural d’Alphonse Durand est empreint de plusieurs influences héritées de ses nombreux voyages en Europe et aux États-Unis avec son épouse Marie Schwerer. Dans la plupart de ses créations, il mêle ainsi les caractéristiques des styles néo-Queen Anne et Shingle. La résidence de William Copping arbore surtout les particularités du style Shingle. Les volumes formant des masses distinctes, les multiples toits et la grande cheminée de briques en sont des indices.

La Maison William-Copping arbore le style Shingle avec sa libre disposition des volumes et des toits. La vue du côté gauche de la résidence nous permet de bien apprécier le jeu des toits qui s’emboîtent les uns dans les autres. Certains sont munis de lucarnes qui leur ajoutent un accent intéressant. La partie inférieure de la résidence est en brique alors que le deuxième étage est en bardeau de cèdre. En fait l’amalgame des matériaux pour le revêtement extérieur est très fréquent dans les résidences créées par Alphonse Durand. La haute cheminée de briques et l’absence d’ornementation complètent le style Shingle.

Références

MARTINEAU, Jocelyne. Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale de la résidence Schwerer-Durand, Ministère des Affaires culturelles, direction Laval-Lanaudière-Laurentides, mars 1993, 232p.

SARTOU, Manon et Claude MICHAUD. Mieux comprendre le patrimoine architectural pour mieux le préserver, Association québécoise d’urbanisme, Montréal, 1999, 48 p.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail