Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Ancienne École Baby / Hôtel de ville

Fiche descriptive du bâtiment
Nom du bâtiment : Ancienne École Baby / Hôtel de ville
Numéro civique : 614
Rue : Manseau
Date de construction : 1938
Fonction d’origine : École
Fonction actuelle : Hôtel de ville
Revêtement extérieur : Brique et panneaux d’aluminium

Architecture
L’hôtel de ville s’élève sur trois étages. Cependant, le grand nombre de fenêtres verticales très étroites laisse croire qu’il en compte davantage. De plus, la grandeur des fenêtres qui surplombent le deuxième et le troisième étage accroît cet effet. Un accent est mis sur la façade par l’insertion de panneaux d’aluminium qui lui confèrent un aspect très contemporain. Les fenêtres, identiques à celle des autres faces du bâtiment, assurent une continuité et donnent un air moderne au bâtiment. L’ajout d’un auvent à l’entrée rend l’édifice plus accueillant et brise la tendance rectiligne. Le style général du bâtiment sied très bien à sa fonction.

Historique
L’hôtel de ville d’origine était situé sur la place Bourget, entouré des kiosques tenus par des agriculteurs du marché Bonsecours, de la station des pompes et du service de police. Il avait été construit en 1888 et sera démoli en 1971.

Le bâtiment actuel de l’hôtel de ville a été construit à la fin des années 1930 dans le but d’accueillir l’école Baby, dirigée par les Sœurs de la Providence. L’établissement d’enseignement a été acquis par la Ville de Joliette qui, en 1970, y déplace ses services administratifs. Un an plus tard, l’ancien édifice de l’hôtel de ville a été démoli pour laisser tout l’espace à l’esplanade de la place Bourget, inaugurée en 1964. Lors du réaménagement de la Place Bourget, en 2008-2009, la Ville de Joliette a voulu faire revivre la mémoire des bâtiments qui s’y trouvaient plus de cent ans auparavant : le marché Bonsecours et l’ancien hôtel de ville. En portant attention, vous verrez sur le sol de l’esplanade des endroits où le pavage est plus foncé. Les pierres marquent l’emplacement des fondations d’origine de ces bâtiments tandis que des arbres de couleur bourgogne, disposés aux mêmes endroits, leur donnent un accent supplémentaire. L’eau qui coule en cascades des monolithes de granit rappelle, pour sa part, la présence de la rivière L’Assomption au cœur de la ville. L’esplanade est maintenant le reflet de la ville de Joliette, dynamique et tournée vers l’avenir tout en faisant honneur à ses origines.

Références

VILLE DE JOLIETTE, Circuit historique : Place au patrimoine, 2006.

VILLE DE JOLIETTE, Le patrimoine bâti : panneaux d’interprétation, (page consultée le 29 août 2013).

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail