Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison Hilaire-Alexandre-Cabana

Fiche descriptive du bâtiment

Nom du bâtiment : Maison Hilaire-Alexandre-Cabana
Numéro civique : 67-71
Rue : Saint-Charles Borromée Sud
Date de construction : 1896
Fonction d’origine : Résidence
Fonction actuelle : Bureaux
Revêtement extérieur : Brique
Concepteur(s) : Alphonse Durand
Fonction du concepteur : architecte, entrepreneur et sculpteur
Style architectural : Néo-Queen Anne

Architecture
Cette résidence est l’une des premières maisons conçues par Alphonse Durand et une des premières de style néo-Queen Anne à Joliette. Son revêtement de brique, son pignon en saillie qui s’étend sur le quart de la façade et sa grande galerie représentent bien le style britannique néo-Queen Anne et la touche personnelle d’Alphonse Durand.

Plusieurs éléments architecturaux de cette résidence méritent d’être soulignés, notamment le revêtement de brique, propre au style d’Alphonse Durand, et les insertions de linteaux qui mettent l’accent sur les fenêtres travaillées pour la plupart en triplet ou en duo. La forme de la maison se distingue nettement de l’ordinaire monobloc. L’architecte joliettain aimait sortir de la forme carrée ou rectangulaire traditionnelle. Presque toutes les maisons qu’il a créées compte une annexe ou un pignon en saillie qui rehausse l’intérêt de la volumétrie de la résidence.

Historique
La construction de la Maison Hilaire-Alexandre-Cabana est une des toutes premières signées par Alphonse Durand. Au cours des décennies qui suivront, l’architecte dessinera les plans de nombreuses maisons pour l’élite joliettaine. La majeure partie de son œuvre résidentielle a en effet été réalisée entre 1901 et 1916. De style néo-Queen Anne, cette résidence trahit l’influence architecturale britannique qu’Alphonse Durand a rapportée de ses nombreux voyages en Europe et aux États-Unis. Le pignon de la maison s’étale sur le tiers de la façade et sa volumétrie s’éloigne grandement du traditionnel monobloc. La galerie et les linteaux en pierre aux fenêtres sont des ajouts propres au style de l’architecte. Ces caractéristiques peuvent en effet être observées dans presque toutes ses créations architecturales.

Références

MARTINEAU, Jocelyne. Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale de la résidence Schwerer-Durand, Ministère des Affaires culturelles, direction Laval-Lanaudière-Laurentides, mars 1993, 232p.

LIEUX PATRIMONIAUX DU CANADA, Le style néo-Queen Ann, en français, page consultée le 13 juillet 2013.

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail