Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Maison Antonio-Barrette

Fiche descriptive du bâtiment
Nom du bâtiment : Résidence Antonio-Barrette
Numéro civique : 864-876
Rue : Boulevard Manseau
Date de construction : 1915
Fonction d’origine : Résidence
Fonction actuelle : Résidence
Revêtement extérieur : Brique
Concepteur : Alphonse Durand
Fonction du concepteur : Architecte, entrepreneur, sculpteur
Style architectural : Néo-Queen Anne

Architecture
Le style Néo-Queen Anne est bien visible dans plusieurs éléments architecturaux de la résidence du 864, boulevard Manseau. La façade principale arbore un pignon sur presque deux tiers de la devanture, créant ainsi un espace de choix pour le porche couvert d’un auvent au-dessus duquel se trouve un balcon au deuxième étage. L’oriel, ou bow-window, complète la façade. Sur la droite du bâtiment, on peut admirer les jeux d’angles des toits librement disposés. Sur la partie supérieure de la résidence, l’actuel revêtement extérieur a dû remplacer le bardeau d’origine. En effet, Alphonse Durand amalgamait souvent le bardeau et la brique lorsqu’il utilisait deux matériaux.

Historique
Né le 26 mai 1899, Antonio Barrette a commencé ses études à l’ancienne Académie Saint-Viateur à Joliette avant de les compléter par des cours privés. Il a ensuite travaillé pour le Canadien National, comme messager puis machiniste, de 1914 à 1931. Il gravit les échelons et devient ingénieur en chef de l’Acme Glove Work Ltd de Joliette. Il est aussi secrétaire de l’International Association of Machinists pour le district de Joliette. Il poursuit sa carrière dans l’ingénierie quelques années avant de fonder sa propre firme de courtage en assurance, Antonio Barrette et fils.

Parallèlement à sa carrière, il fonde et préside l’Association des jeunes conservateurs du comté de Joliette jusqu’en 1936. Il se présente d’ailleurs aux élections de 1935 pour le Parti conservateur dans la circonscription de Joliette. Mais il ne sera élu que l’année suivante comme député de Joliette au sein de l’Union nationale. Il sera réélu à chaque élection jusqu’en 1960. Ministre du Travail de 1944 à 1960 dans les cabinets de Maurice Duplessis et de Paul Sauvé, il succède brièvement à ce dernier après son décès subit le 2 janvier 1960 après seulement 112 jours au pouvoir. Du 8 janvier au 5 juillet 1960, alors que Jean Lesage remporte les élections, Antonio Barrette est donc Premier ministre du Québec, président du Conseil exécutif et ministre du Travail. Auteur de trois ouvrages, Considérations sur les relations industrielles en démocratie (1953), le Communisme est-il une menace? (1954) et Mémoires (1966), Antonio Barrette est décédé en 1968 à l’âge de 69 ans. Il est inhumé au cimetière de Joliette.

Références

MARTINEAU, Jocelyne. Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale de la résidence Schwerer-Durand, Ministère des Affaires culturelles, direction Laval-Lanaudière-Laurentides, mars 1993, 232p.

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC, Le député Antonio Barrette, (page consultée le 23 août 2013).

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES NATIONALES, Paul Sauvé : Un homme tourné vers l’avenir, (page consultée le 23 août 2013).

Portail citoyen

Inscrivez-vous au portail
pour recevoir des alertes
sur votre cellulaire.

Visitez le portail