Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

La distribution de l'eau potable a débuté à Joliette vers 1875. Au départ, les canalisations approvisionnaient les abreuvoirs pour les animaux. En 1881, la Ville investit 13 000 dollars pour installer des pompes et un système à vapeur. L'usine de traitement a subi à trois reprises des travaux majeurs d’agrandissement et de modernisation. Les plus récents ont été réalisés au milieu des années 80. En 1995, un immense bassin de réserve a été construit en bordure de la rue Monseigneur-Forbes.

En poste de 1883 à 1927, M. Pierre « PIT » Laforest demeure le plus célèbre surintendant de l’usine. Il a découvert, à une soixantaine de pieds sous terre, la fameuse source d’eau sulfureuse communément appelée « eau de PIT », qui coule encore aujourd’hui devant l’usine, en bordure de la rue De Lanaudière, et sur la place Bourget.

Située au 351, rue De Lanaudière, l'usine dessert la population de Joliette, mais aussi celles de Notre-Dame-des-Prairies, Saint-Paul et Saint-Thomas.

  • Assainissement des eaux

    Eaux usées

    Les eaux usées sont de provenance domestique, industrielle ou pluviale. Elles sont évacuées pour être traitées, dépolluées et finalement rejetées proprement dans la rivière L'Assomption.

    Assainissement
    Les eaux usées de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies, Saint-Charles-Borromée et Saint-Paul voyagent à travers les égouts en direction de la Régie d’assainissement des eaux du Grand Joliette.

    Sur place, elles sont captées par le système commun d’assainissement des eaux usées afin d'en extirper les polluants.

    Retour aux cours d'eau
    Une fois dépolluées, les eaux sont prêtes à être déversées dans la rivière L'Assomption, avec une empreinte environnementale minimisée.

    Solution durable et écologique, l'assainissement par étangs aérés est un traitement de l'eau aux nombreux bienfaits sanitaires, économiques et écosystémiques. Il est impératif de protéger notre or bleu!

    Étapes d’assainissement dans nos installations 

    1- Transport
    Les stations de pompage et tuyaux collecteurs acheminent les eaux usées vers les étangs aérés.

    2- Prétraitement
    Le dégrillage et le dessablage sont effectués pour extraire les déchets et le sable présents dans les égouts et ne pouvant être décomposés dans l’eau.

    3- Étangs aérés
    Il s’agit de l’un des procédés avec la meilleure efficacité de traitement. Son fonctionnement est tout simple. L’aération des eaux usées permet la décomposition de la matière polluante par les bactéries aérobies qui y sont présentes naturellement.

    Un effet de décantation est également présent, les eaux séjournant plusieurs jours dans les étangs aérés, qui possèdent une capacité importante. Les rayons UV du soleil réalisent également un travail de désinfection naturelle.

    Les toilettes : pas des poubelles!

    Tout déchet déposé dans votre toilette, autre que du papier hygiénique, peut mettre à rude épreuve les conduites et entraîner des désagréments importants, comme un refoulement d'égout. Voici une liste de matières à ne jamais jeter dans une toilette :

    • Cheveux;

    • Cotons-tiges;

    • Huiles et graisses alimentaires;

    • Lingettes (biodégradables également);

    • Médicaments;

    • Préservatifs;

    • Serviettes hygiéniques et tampons;

    • Soie dentaire.

  • Bilan annuel et rapport de la qualité de l'eau

    Bilan annuel

    À la demande du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et en vertu du Règlement sur la qualité de l’eau potable, un bilan annuel est produit indiquant le nombre d’échantillons prélevés pour chaque paramètre, les dépassements de normes observés et les correctifs mis en place par la Ville de Joliette.

    Qualité de l'eau

    Exemplaire, l'eau potable de Joliette répond aux normes élevées du MELCC et du Règlement sur la qualité de l’eau potable. L'usine est reconnue par le Programme d'excellence de l'eau potable, l'un des plus cotés en Amérique du Nord.

    Notre équipe place au cœur de ses actions le bien-être de la population et son approvisionnement en eau de qualité supérieure :

    • Des contrôles réguliers sont effectués pour garantir la conformité de l'eau aux standards gouvernementaux. 

    • Équipés d'un riche bagage de connaissances, nos opérateurs travaillent avec des technologies dernier cri.

    Envie de découvrir l'équipe? Faites la connaissance d'Abdel Kader, un opérateur qui carbure au sentiment d'être partie prenante de l'accès à l'eau et de la durabilité de l'écosystème! Pour être à l'affût des postes disponibles, visitez la section Carrières.

  • Compteurs d'eau

    L'installation d'un compteur d’eau est obligatoire pour tout nouvel immeuble érigé sur le territoire de la Ville de Joliette ou lors de travaux de rénovation ou d’agrandissement ayant un impact sur l’entrée d’eau de l’immeuble. En vertu du Règlement 164-2019 sur l'utilisation de l'eau potable, la Ville fournit gratuitement aux propriétaires des immeubles assujettis les compteurs d’eau, les modules de lecture à distance et les dispositifs anti-refoulement (lorsque requis). Vous devrez procéder à l’installation d’un compteur d’eau selon les spécifications du service des Travaux publics et services techniques. 

    Normes d'installation d'un compteur d'eau

    Étapes à suivre pour obtenir votre compteur d’eau :

    1. Complétez le formulaire de réservation d'un compteur d'eau et transmettez-le au garage municipal, par courriel à tpst@ville.joliette.qc.ca ou par la poste au 485, rue P-.H.-Desrosiers, Joliette (Québec), J6E 6H2.

    2. Dans la semaine suivant la réception de votre formulaire, un représentant de la Ville vous avisera de la disponibilité du compteur et vous invitera à venir récupérer le matériel.

    3. Mandatez un plombier membre de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) pour l’installation de votre compteur d’eau selon modalités du Règlement 164-2019 sur l'utilisation de l’eau potable.

    4. Retournez au garage municipal le formulaire d'attestation de conformité signé par le plombier mandaté. Ce formulaire confirme que l’installation a été réalisée selon les normes détaillées.

    Formulaire de réservation d'un compteur d'eau | Formulaire d'attestation de conformité

    Les modalités prévues dans la réglementation, en ce qui concerne notamment l’entretien, la responsabilité et la lecture des compteurs sont précisées ici. Pour toute question sur le programme d’installation des compteurs d’eau, appelez au 450 753-8000 ou écrivez à tpst@ville.joliette.qc.ca.

  • Économie de l'eau

    L'eau en quelques chiffres...
    97,5 % de l’eau sur Terre est salée. Les deux tiers des 2,5 % d'eau douce disponibles sont cloîtrés sous des glaciers et de la neige. Cela en fait une ressource hautement convoitée!
    En moyenne, chaque Québécois consomme quotidiennement 424 litres d'eau. Cela équivaut à 20% de plus que la moyenne canadienne!
    Notre province possède 3% des réserves d'eau douce renouvelables de la planète. Grand privilège, grandes responsabilités!

    La Ville de Joliette se fait un devoir de sensibiliser la population et d'encadrer la consommation de cette ressource précieuse et épuisable. Nous avons déployé plusieurs mesures s'inscrivant dans la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable. Assurons la pérennité, la quantité et la qualité de notre or bleu!

    Patrouille environnementale
    Chaque été, la patrouille environnementale arpente le territoire en vue de sensibiliser le public et de détecter toute utilisation non conforme de l'eau potable.

    Formée d'étudiants portant à cœur la cause environnementale, l'équipe répond à vos questions et veille au respect de la règlementation d'arrosage. Envie d'en faire partie? Consultez régulièrement la section Carrières pour être à l'affût des offres d'emplois.

    Récupérateur d'eau de pluie
    La Ville accorde une subvention financière aux personnes désireuses d'installer un récupérateur d'eau de pluie. Posez un geste économique et écologique!

    Soumettre une demande

    Compteurs d'eau
    Pour souscrire aux objectifs de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable, la Ville a installé gratuitement en 2019 plus de 1000 compteurs d'eau! Cette initiative permet de recueillir des statistiques et de brosser un portrait de la consommation d'eau dans notre collectivité.

    Règlement d'arrosage
    La consommation d'eau atteint son point culminant pendant la saison estivale. Cela s'explique notamment par l'arrosage excessif des pelouses. La Ville applique plusieurs dispositions destinées à éviter le gaspillage et favoriser une saine gestion des ressources hydriques.

    Conditions d'arrosage

  • Les cinq étapes du traitement de l'eau

    Quel chemin subit l'eau potable avant de s'écouler de votre robinet? Extraite de la rivière l'Assomption, elle est acheminée vers l'usine de traitement de l'eau de Joliette pour y être purifiée.

    Comment? Par une série de transformations méticuleuses, répondant aux plus hauts standards sanitaires et environnementaux.  

    1. Dégrillage et dessablage
    Les eaux brutes traversent des grilles interceptant les gros déchets et autres éléments indésirables comme des branches et feuilles. Le dessableur récupère le sable.

    2. Coagulation, floculation et décantation
    Des produits isolent les matières solides en suspension. Ces impuretés se réunissent en masses suffisamment lourdes pour se déposer au fond des bassins (décanteurs). L'eau à la surface de ces bassins est clarifiée.

    3. Filtration
    L'eau pénètre des filtres gravitaires retenant les dernières particules d'impureté qui, vu leur taille minuscule, n'ont pas été éliminées par les décanteurs.

    4. Désinfection
    L'eau est désinfectée en trois procédés successifs éliminant les bactéries et virus : ozonation, traitement par UV et chloration. Des additifs rectifient le pH de l'eau et préviennent la corrosion des conduites d'aqueduc. À ce stade, nous avons une eau bien plus limpide!

    5. Conservation et distribution
    L'eau est dirigée vers des réservoirs où elle est entreposée jusqu'à ce qu'elle arrive à votre robinet!

    Contrôle de la qualité
    Ce n'est pas tout! Nos équipes du laboratoire se prêtent à des analyses et prélèvements fréquents et rigoureux.

  • Rinçage du réseau d'aqueduc


    Chaque année, les Travaux publics et services techniques inspectent les bornes d'incendie et réalisent le rinçage unidirectionnel du réseau d'aqueduc.

    Cette opération permet de certifier la qualité de l'eau, d'évacuer les sédiments accumulés dans les conduites et de garantir la bonne maintenance du réseau. Pendant ce processus, l'eau reste propre à la consommation.

    Quelques précautions

    Vous pourriez constater une baisse mineure et passagère du débit et de la pression de l'eau. Elle pourrait aussi prendre une teinte rougeâtre.

    • Avant de consommer l'eau et de faire une lessive, vérifiez sa coloration. Enlevez les aérateurs sur les robinets et laissez-la couler quelques minutes pour qu'elle recouvre sa limpidité. 

    • Si l'eau rougeâtre a taché vos vêtements, présentez-vous à l'hôtel de ville afin de recevoir un produit nettoyant.

    Progression des interventions

    Pour être informé de l'évolution du rinçage du réseau d'aqueduc dans votre secteur, abonnez-vous aux alertes sur l'espace citoyen Civis

    Carte des secteurs

  • Santé Canada - Conseils préventifs - Le plomb dans l'eau potable

    Au Canada, depuis les années 1970, les mesures prises par les gouvernements ont permis de réduire de façon importante l’exposition de la population au plomb. Celui-ci demeure toutefois à l’état de traces partout dans notre environnement.  

    On en retrouve :  

    • Dans l’air; 

    • Dans le sol; 

    • Dans la poussière; 

    • Dans la peinture à base de plomb (anciennes demeures); 

    • Dans l’eau potable; 

    • Dans les aliments (ex. viandes issues de la chasse); 

    • Dans divers produits de consommation (ex. certains bijoux de fantaisie pour les enfants).

    Au Québec, le risque est faible que des entrées de service en plomb aient été installées pour raccorder des résidences au réseau de distribution après les années 1970. Consultez le prospectus du gouvernement du Québec pour en savoir plus et pour réduire votre exposition au plomb dans l'eau potable.