Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
Les plus
consultées

Sécurité incendie et prévention

La Ville de Joliette offre à ses citoyens ainsi qu’aux résidents de la Ville de Notre-Dame-des-Prairies un service de lutte contre les incendies efficace et fiable disposant d’un équipement adéquat et respectant les normes. Quatre pompiers séjournent en permanence à la caserne, prêts à intervenir à la moindre alerte. Le service des Incendies réalise annuellement de nombreuses activités de sensibilisation et de prévention des sinistres.

Visite virtuelle de la caserne

Division Prévention

La prévention constitue une priorité absolue. C’est pourquoi nous exigeons de notre personnel d’excellentes connaissances techniques, une facilité à communiquer et un professionnalisme impeccable dans l’exécution du travail. Cette qualité de personnel est essentielle afin de permettre à la population desservie de vivre et de travailler dans un environnement sécuritaire.

Division Opération

La division Opération s’est fixée comme objectif d’assurer un niveau élevé de sécurité à la population desservie grâce à un temps de réponse rapide, une formation continue de qualité, des interventions bien structurées, une participation soutenue aux activités de prévention ainsi qu’un entretien rigoureux des équipements. Cet objectif ne serait pas atteint sans la présence d’un personnel dynamique, professionnel et innovateur.

Joindre le service des Incendies

232, rue Gaspard Nord
Joliette (Québec)  J6E 2T8

450 753-8154 | incendie@ville.joliette.qc.ca

  • Alarmes non fondées

    Les pompiers du service des Incendies de la MRC de Joliette, soit ceux de Joliette et de SaintCharles-Borromée, tiennent à sensibiliser la population quant aux mesures à entreprendre pour éviter les appels d’urgence non fondés reliés aux fausses alarmes.

    Soulignons qu’un nombre répété de fausses alarmes dans un bâtiment aura une conséquence directe sur l’évacuation advenant une réelle urgence. En effet, un résident qui a déjà évacué sa bâtisse plusieurs fois sans raison valable risque de décider de ne plus évacuer, compromettant ainsi sa sécurité et celle de ses proches.

    À noter qu’après une troisième alarme non fondée avec l’intervention d’un agent de la paix, les occupants se soumettent à des amendes allant de 150 $ à 1 500 $.

    Trucs et conseils

    Afin d’éviter les fausses alarmes et le déplacement inutile des services d’urgence tout en optimisant la protection des vies et des biens, le ministère de la Sécurité publique suggère de ne pas installer les détecteurs de fumée près des sources de fumée ou de vapeur d’eau, telles que la cuisine, le foyer ou la salle de bain.

    Mentionnons que la majorité des détecteurs de fumée sont munis d’une fonction de délai qui laisse généralement 90 secondes aux habitants pour annuler une alerte avant sa transmission vers un centre de télésurveillance.

    Bien qu’elle soit fortement recommandée dans une propriété privée autre qu’un centre d’hébergement pour personnes âgées, le service des Incendies de la MRC de Joliette rappelle de bien vérifier la raison pour laquelle l’alarme s’est déclenchée (incendie, mauvaise manipulation, fumée légère, etc.) AVANT de procéder à son annulation. 

    Détecteurs photoélectriques

    Si possible, les propriétaires peuvent également opter pour l’installation de détecteurs photoélectriques qui sont, quant à eux, moins sensibles à la fumée légère et à la vapeur, principaux facteurs des alarmes non fondées. 

    Utilisation et entretien du système d’alarme incendie

    Les propriétaires doivent en tout temps s’assurer du bon fonctionnement de leur système d’alarme incendie en plus de veiller à la bonne compréhension de tous les occupants de leur demeure quant à son utilisation. Il est également suggéré d’inscrire le numéro de téléphone du centre de télésurveillance près du système. Rappelons que les détecteurs de fumée doivent être remplacés à tous les 10 ans et les piles à tous les changements d’heure. 

    Quant à l’extérieur des détecteurs de fumée, il doit être régulièrement nettoyé à l’aide d’un aspirateur. Les pompiers de Joliette et de Saint-Charles-Borromée soulignent que toute alarme doit être considérée fondée jusqu’à preuve du contraire. En cas de réel incendie, évacuez votre demeure, composez le 9-1-1 et ne retournez pas à l’intérieur du bâtiment avant l’arrivée des pompiers.

  • Avertisseur de fumée

    Comment le vérifier

    Avertisseurs de fumée à pile ou électrique

    Une fois par mois :

    • Appuyez sur le bouton d’essai pendant quelques secondes. Un signal sonore doit se faire entendre immédiatement. Si ce n'est pas le cas, changez la pile.
    • Faites la vérification aussi au retour des vacances ou après une absence de plus de 7 jours. En effet, le signal sonore indiquant une pile faible ne se fait pas entendre plus d’une semaine.
    • Vérifiez aussi les avertisseurs de fumée branchés à une centrale de surveillance. Informez d’abord le fournisseur de services et suivez ses instructions.

    Une fois par année :

    • Vérifiez sa capacité à détecter la fumée en l’exposant à la fumée produite en éteignant une chandelle, placée à une distance raisonnable, ou à celle produite en brûlant, dans un contenant sécuritaire, un bâton d’encens ou un fil de coton. Avec le temps, la corrosion, la poussière et la graisse peuvent s’accumuler dans l’appareil et nuire à son bon fonctionnement.

    Prudence : Soyez TRÈS vigilant au moment d'utiliser du matériel incandescent pour faire de la fumée afin de ne pas endommager l’appareil, et de ne pas causer d’incendie.

    Quand le remplacer

    • Remplacez-le 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si la date est absente, ne prenez aucun risque, remplacez-le immédiatement.
    • Remplacez-le s’il est endommagé, peinturé ou s’il n’émet pas de signal au remplacement de la pile ou lors du test de détection de la fumée.
    • Remplacez-le si la pile présente une fuite et que les bornes de la pile sont corrodées.

    Comment se débarrasser de vos vieux avertisseurs de fumée

    Les avertisseurs de fumée peuvent être jetés à la poubelle avec les autres déchets domestiques, puisque :

    • Aucune radiation ne traverse le boîtier métallique contenant la source scellée.
    • La quantité de rayonnement gamma émise par un avertisseur de fumée à chambre d’ionisation est très faible.

    Pour en savoir plus : Info matières dangereuses résiduelles.

    Responsabilités des propriétaires et des locataires

    • Les propriétaires ont l'obligation d'installer, dans chaque logement, un avertisseur de fumée qui fonctionne par étage, ainsi que dans les corridors et cages d'escalier.
    • Dans un immeuble à logements, le locataire a généralement la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur de fumée et de sa pile. Par contre, cette responsabilité peut faire l’objet d’une entente entre le locataire et le propriétaire à la signature du bail.
    • Les municipalités peuvent aussi réglementer sur la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur et de sa pile.

    Sources: Ministère de la Sécurité publique

  • Équipements spécialisés

    La division Opération, en plus du combat d’incendie, agit à titre de premier répondant et est en mesure d’intervenir lors de sauvetages aériens et d’accidents de la route avec désincarcération de victimes. 

    Nous possédons également l'expertise et les équipements requis pour le sauvetage sur plan d’eau et sur glace. 

    Pour ce qui est des autres spécialités telles que les interventions en espace clos et en présence de matières dangereuses, le service des Incendies possède des ententes mutuelles avec les villes environnantes possédant les équipements et formations nécessaires. 


     

  • Feux extérieurs

    Permis obligatoire (pour feu à ciel ouvert ou de joie)

    Il est interdit de faire ou de maintenir un feu à ciel ouvert ou un feu de joie à moins d'être détenteur d'un permis valide préalablement émis par le service des Incendies. Aucune autorisation n'est cependant requise pour un feu dans un foyer réglementaire en maçonnerie ou de conception commerciale, lequel doit être installé à quatre (4) mètres des lignes de propriété. Rappelons qu'il est interdit de maintenir un feu lorsque la fumée qu'il dégage nuit de façon excessive aux occupants des propriétés avoisinantes. 

    Pour de plus amples informations, joignez le service des Incendies au 450 753-8154.

  • Stage pompier cadet

    Chaque été, une dizaine d'adolescentes et adolescents ont la chance de vivre une semaine unique au sein du service des Incendies de la Ville de Joliette – une initiative originale permettant de démystifier les dessous du métier.

    Année après année, le service des Incendies de la Ville de Joliette se réjouit de la popularité du stage pompier cadet, une activité d’une durée de cinq jours rarement proposée par les administrations municipales du Québec. 

    Au cours de la semaine, les jeunes stagiaires participent à la simulation d’un sauvetage nautique sur la rivière L’Assomption et apprennent les différentes manœuvres de désincarcération, grâce à un véhicule accidenté mis à leur disposition.

    En plus de veiller aux opérations courantes du service des Incendies et de se familiariser avec les équipements, ils ont la chance de compléter une formation RCR et de recevoir leur certification. Les inscriptions pour la prochaine édition du stage cadet pompier se tiennent au printemps auprès du service des Loisirs et de la culture.